Ravageurs, fluff et Marsh Mallow

Avec beaucoup de retard, la suite de l’avancement du Choix des Armes…

Voici mes premiers ravageurs !
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Et mon préféré :
Image IPB
Image IPB

Donc, pour les conversions, je suis parti d’uruks sauvages. Têtes coupées, remplacées par celles des flagellants (c’est vraiment une boîte pratique !). Sculpture de pantalons bouffants déchirés et de ceintures en tissu. Sculpture de cheveux sur celui sans barbe. Puis coupure des grandes lames pour donner un aspect sabre.
J’ai laissé les plaques d’armure, car d’une part c’est trop compliqué à enlever, et d’autre part je développerai dans mon historique l’idée selon laquelle ce sont des corsaires torturés par Fuinur, qui les rend donc incontrôlables et mortellement dangereux. Pour les rendre plus impressionants, il leur donne des plaques de NN…
En plus je trouve que ça leur donne un côté gladiateur…
Ma bannière !
Image IPB

La lame s’enfonça délicatement dans la chair. De petites gouttes perlèrent et dégoulinèrent lentement de l’entaille, qui s’élargissait seconde par seconde. Et les cris étouffés de l’homme bâillonné. Que de sensations plaisantes !
Fuinur passa une langue avide sur ses dents. Il regarda l’homme se tortiller, pathétique et désespéré. La terreur qui émanait de lui nourrissait les instincts meurtriers du Numénoréen. Il se nourrissait littéralement de la peur du corsaire. Le sang coulait maintenant à flots de la blessure, et détrempait la robe du seigneur d’Umbar. Il sentit l’ivresse monter en lui, lorsque quelqu’un frappa à la porte.
- Fuinur ! L’amiral veut nous voir !
- J’arrive, mon bon Herumor… J’arrive.
Il entendit des pas s’éloigner, résonnant sur le bois. Il se retourna et regarda l’homme à ses pieds. Une loque. Pour le moment…
***
Le Perroquet était fou de rage. Trois hommes avaient disparus depuis le départ. Et il venait d’avoir la preuve que c’était le fait d’un de ces maudits seigneurs. Il les avait donc fait mander, sachant qu’il risquait gros en cas de dispute. Il inspira profondément, tentant de se calmer. La porte s’ouvrit, et Herumor entra.
Un silence s’ensuivit. Le Perroquet se retourna, et vit que le vieux numénoréen le regardait. En le scrutant, il vit à quel point il était fier. En dépit de son apparence de vieil homme, taciturne et maussade, une aura particulière se dégageait de sa personne. Dans ses yeux luisait le défi, une violente passion, mais le corsaire ne pouvait déterminer qu’elle était cette passion. S’agissait-il du combat ? Il pouvait l’imaginer tel un démon, brisant les lignes ennemies, à la tête de son armée de fanatiques. Mais il sentait qu’il y avait quelque chose d’autre, un autre désir, plus enfoui que ce besoin de combattre…
Herumor brisa le silence :
- Vous m’avez demandé, il me semble.
- Oui. Où est votre compère ?
Il vit la bouche du seigneur se tordre dans un rictus lorsqu’il prononça le mot « compère ». Il se demanda comment il devait l’interpréter.
- Il finit ses… affaires…
Ses « affaires ». Il se doutait de ce qu’il appelait « affaires ». Il serra les dents, pensant au dernier disparu, qui devait agoniser dans la geôle du jeune numénoréen. S’il n’était pas déjà mort…
- Pourquoi souhaitez-vous nous voir ?
- Je pense que vous devez vous en douter…
- Absolument pas.
Le Perroquet le regarda, abasourdi. Etait-il possible que Fuinur soit le seul coupable ?
La porte s’ouvrit à nouveau, et Fuinur entra.
Le corsaire serra les poings, mais se contint. Il savait qu’il n’était pas de taille à lutter contre ces deux hommes. Le numénoréen noir avait pourtant l’air exténué, suite à un quelconque exercice physique, ou pire, magique.
- Mon vieil ami est venu me chercher de votre part… Rien de grave j’espère ?
L’hypocrisie et le calme dont faisait preuve Fuinur étaient impressionnants. Le Perroquet regarda l’homme dans les yeux, car c’est ainsi qu’on dresse les chiens. Mais il ne vit que ténèbres et noirceur, et il détourna le regard. Il reprit sa respiration.
- Plusieurs de mes hommes ont disparu, et j’ai de bonnes raisons de croire que…
- Que je suis lié à leur disparition ? En effet.
Comment avait-il deviné ? Et pourquoi avouait-il tout ?
- Voyez-vous, mon ami, si nous nous fions seulement à votre troupe d’ivrognes, nous n’aurons aucun impact sur la guerre qui se prépare. Vous vous ferez exterminer dès que vous aurez pris pied sur la terre ferme du Gondor. Nos guerriers du Harad ne feront pas mieux, bien qu’ils me soient totalement dévoués, quant à nos confrères de Numénor…
- Je dois me déplacer avec eux rapidement jusqu’au Mordor, car le Seigneur des Ténèbres me fait mander.
Fuinur tressaillit légèrement lorsque Herumor prit la parole. La rivalité entre les deux apparaissait au grand jour. La soif de gloire du vieillard, et la jalousie du jeune homme…
- Nous aurons donc besoin de troupes de choc lors du débarquement. Et vos disparus seront ces troupes. Maintenant, si vous pouviez cesser d’émettre des suppositions déplacées, je vous en serai gré. A bientôt.
Fuinur partit, laissant les deux vieillards dans la pièce. Le Perroquet déglutit.
- Vous comptez me laisser seul avec ce monstre ?
- Je n’ai pas le choix, la volonté de Sauron passe avant tout. Bonne nuit, amiral.
La porte se referma, laissant le corsaire en proie à de sombres pensées.

***
- Trinquons mes jolies yo ho ho !
La petite barque s’approchait du rivage. L’homme à son bord se leva d’un bond, faisant de grands gestes confus.
- Terre ! Terre !
La barque heurta brutalement un rocher, renversant son occupant qui tomba tête la première dans l’eau. Il sortit, crachant et suffoquant, tentant de remonter à la surface. Il sentit quelque chose le tirer sous la surface de l’eau. Un poisson ? Un cadavre encore vivant ? Une algue morte ? Non, il s’agissait juste de son arbalète, accrochée à sa ceinture, qui s’était prise dans un creux du rocher. Il la décrocha, et se sentit libre à nouveau. Il prit un élan vertigineux, et se retrouva debout sur l’eau. Debout sur l’eau ? Il regarda ses pieds, et partit d’un grand éclat de rire. Une cinquantaine de centimètres séparaient la surface du fond de l’eau. Il se sentait totalement ridicule, d’avoir paniqué dans seulement quelques centimètres d’eau, lui, la terreur des sept mers, des brigands et des jeunes vierges, le fameux Marsh Mallow, premier du nom !

Le dernier paragraphe sert d’introduction à un certain personnage de concours du CdA, qui consiste à créer une figurine à partir d’un film, comme ce que je fais d’habitude avec mes armées…

 

J’ai donc décidé de créer Jack Sparrow !

La conversion : Image IPB
Image IPB

Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Même système que d’habitude, la photo pour comparer :
Image IPB

Et pour les fans, comme je ne savais pas quoi faire du bosun supplémentaire, j’ai décidé de représenter le fidèle compagnon de Jack, Monsieur Gibbs ! 

A eux deux, ils mèneront mes arbalétriers vers une gloire sans pareille !
Image IPB
Image IPB
Image IPB

Du coup, ça m’a vraiment donné envie de me faire une unité spéciale d’arbalétriers des caraïbes !
Faudra vraiment que j’essaie, l’ennui sera juste de trouver les figs (Eowyn du gouffre pour Elizabeth, mais où la trouver ? Pour Pinel et Ragetti, j’ai juste à modifier mes deux arbalétriers maison. Pour Will, sans doute à partir d’un vrai arbalétrier. Pour Barbossa, la même fig que pour Jack serait bien, mais ça ferait redondant…)
Des idées ?

Grob’ emoticone

5 commentaires à “Ravageurs, fluff et Marsh Mallow”


  1. 0 Mehapito 24 fév 2011 à 14:18

    Je te redis ici tout le bien que je pense de tes ravageurs. Quant à Jack, il est parfait !

  2. 1 zitlezoan 24 fév 2011 à 16:57

    Excellent tes conversions!!! je les trouve tout bonnement superbe, c’est de l’excellent travail

  3. 2 grobelin 24 fév 2011 à 17:22

    Ciel, deux commentaires de suite sur un même article tout neuf !
    J’ai des visions ! ^^
    Merci à vous deux !
    Je suis entrain de continuer mon unité de ravageurs, et je m’attèle également à la conversion d’une baliste naine en baliste corsaire !
    Les résultats bientôt, la semaine prochaine logiquement !
    Grob’ ;)

  4. 3 Anakin Electra 28 fév 2011 à 23:36

    Magnifique comme toujours !!
    Tu es vraiment le meilleur GroBest ^^
    J’adore ton Jack, il est magnifique ! Tu sais bien te servir du Green Stuff. Moi, j’ai bien des difficultés encore ( -_-)
    Quand tu parles de la figu Eowyn au Gouffre, tu parles de la figu où elle est en robe ? http://img.over-blog.com/270×300/1/47/87/91//IMG_0352.jpg comme ici.
    Comme tu dis, dur dur de la trouver :S
    J’ai hâte de voir la suite :)

  5. 4 grobelin 2 mar 2011 à 22:30

    Merci Anakin !
    Pour Eowyn, il s’agit bien de celle en robe, mais pour l’instant, je ne sais pas où me la procurer !
    Je pourrais aussi partir sur la base d’Arwen, même si la tête est moins similaire…

Laisser un commentaire


Auteur: Grobelin

grobelin

février 2011
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

monperroquet |
Claire de lune |
Pratiquer l'Aéromodélisme e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jo Voyages
| POULES ET COMPAGNIE
| Des idees pour faire sa dem...